mardi 1 septembre 2009

L'écume des jours

"Le soleil dépliait lentement ses rayons et les hasardait, avec précaution, dans des endroits qu'il ne pouvait atteindre directement, les recourbant à angles arrondis et onctueux, mais se heurtait à des choses très noires et les retirait très vite, d'un mouvement nerveux et précis de poulpe doré. "
Boris Vian, L'écume des jours

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire